er56yjugytyhr

What To Look For When Buying A Gaming Computer

From childhood all the way to adulthood, computer games have always had a special place in our hearts. They always have a way of having us glued to our seats and screens just hoping to make or beat the high score. Over the years, this games have been upgraded to some extent but still have that oracle to which we are always vulnerable but in a good way. Ever since their inception, computer games have been received with all the warmth and embraced with open arms as they have always been an escape route from the boredom that may linger around your space. It is a way of keeping you busy and expanding your thinking capabilities.

Gaming computer buying guide

32rt546ytreWhen it comes to matters electronics, we think we know all there is to know, but the truth is, most of us need all the guidance we can get so as to avoid the purchase of the much dreaded counterfeit goods. It is even harder because almost every dealer claims to be selling nothing but the best but instead they turn out to be the worst systems. It is even worse when the price is not a joking matter, but it is non-refundable.

Thanks to all the resourceful sources from which we can get every valuable piece of information to guide us during our journey towards the purchase of the right kinds of electronics. Another reason we need guidance when buying a gaming computer is that we need to be upgraded with all the latest information on the games available so as to keep abreast with what is happening in the world of computer games.

Features of a good gaming computer

Here’s what to look for when buying a gaming computer;

  1. The processor says it all: Make sure that the clock speed and number of cores have digits that have a high reading although the experts advise that you should focus keenly on the number of cores.
  2. An efficient video card: All the graphics of your gaming computer ride on the kind of video card that you buy for your computer. A good video card will ensure the high-resolution and clearly detailed graphics.
  3. RAM: This is the memory of the computer and is measured in Gigabytes (GB). The higher the number of Gigabytes. The higher the storage ability of your gaming computer.
  4. Efficient and fast internet connectivity: This is a feature provided by all modern gaming computers, so you won’t have to stress over that.4566juyftyrhg

Where to get the best gaming computer

It is clear to see that you are already in the know about the best features to look for in a good gaming computer. You should now be keen on where to get it. The list of options is endless, but we shall look at just a few to get you started;

  1. Visit an electronic site online and take your pick as there is a wide variety for you to choose from. Take your time and look at the various features on display, so you won’t make a mistake you will end up regretting.
  2. Your nearest local electronics dealers are not such a bad option too. All that matters is that you need to keep your eyes open and go for nothing but an authentic and credible gaming system.

rtytyrgfedf

What To Consider When Choosing A Cloud Computing Company

You have a company site already? Then if don’t you should ask yourself on the opportunities that you are missing. If you already have one, that is an excellent step, but you should further examine yourself whether you are putting it into maximum use by the use of cloud computing.

Being a not so old invention in the information technology field cloud computing can be defined as a process through which one uses different applications which are accessed through a remote server which is in most cases interlinked through the web. One of the simplest and most common examples of a cloud server is the email.

The advantages that come with this service is that there is a reduction of the company expenses while there are improved communication levels in the company and the larger workplace, this ensures that there is improved customer service efficiency from the firm. In a nutshell, cloud computing is the very paramount element in the success of any particular business entity.

The major question that lingers in the minds of many is the process that one is going to employ to choose the best cloud hosting computing companies who offer that service from the many hundreds who are in existence today.

Here are the basic factors that one should put into consideration when they want to select a cloud hosting provider that can best suit the needs of their business.r5t6y7huy56t

Extent of capabilities

When you are in the process of searching for a cloud hosting company, you should be sure to settle on the one that has a wide range of services that they can offer. As opposed to that which has specialized in a few services, most of the business entities make a mistake of hiring separate companies who will provide host exchange, while they will also employ another provider who will perform the function of infrastructure and desktop visualization is advisable for you to settle on a vendor who understands all the segments and should possess the ability to make them work in sync.

Security and Access

Who on earth does not require to be secure. Therefore another major factor to put into consideration when searching for a cloud computing provider is that they lay a lot of emphasis to security in whatever they are doing. What this simply means is that they should be in a position to give you an excellent reporting mechanism that will be able to reflect all about your solutions in a transparent manner. It is also paramount that they will provide you access not only mere access but that of the servers that you are hosting.

Transparency

r5t6y7huj6h5g4This is one of the major factors that one should put into consideration in the selection process. Having a very transparent system will allow you to be able to visualize the proceedings that are in occurrence in your platform anywhere and anytime.

Besides the above-named factors that one should put into consideration, one should be keen on the details of the contract that the company is offering. Be keen to sign a contract that has your interests at heart and one that you can get out of easily. With the above guidelines, it won’t be hard to find a good cloud hosting service provider.

linuxenrezo.org page welcome Akne Vulgaris – Acriflavin

FAQ:

Comment ne pas avoir a cliquer pour changer d’arme ?

La cvar (variable client) correspondant a l’effet voulu est la suivante : hud_fastswitch 1.
Cependant, cette commande n’aura pas d’effet sur le changement d’arme avec la molette de la souris. Pour que cela fonctionne, éditez votre fichier config.cfg, trouvez les lignes commençant par :

bind “mwheelup”
bind “mwheeldown”
Puis, modifiez ces lignes comme ceci :

bind “mwheelup” “invprev ; +attack ; wait ; -attack”
bind “mwheeldown” “invnext ; +attack ; wait ; -attack”

—————————————————————————

Qu’est-ce qu’un screenshot ?

Un screenshot c’est une prise d’écran, en gros une photographie de ce qui se passe sur votre écran au moment ou vous la déclenchez.

—————————————————————————————————————————————————–

Ou mettre mon fichier autoexec.cfg ?

Il faut le placer dans le dossier cstrike, au meme emplacement que le fichier config.cfg

—————————————————————————————————————————————————–

Comment créer un bind comprenant un nick avec espaces ?

1er méthode :
Vous pouvez passer par un fichier cfg externe.En effet, la syntaxe pour un nick a espaces est :
name “mon nick avec des espaces

Ainsi, si on voulait faire un bind traditionnel on obtiendrait :
bind “une touche” “name “mon nick avec espaces””

Dans ce cas, Half-Life se contentera d’arreter de lire la commande a “name ”

Il vous faut donc créer un fichier cfg supplémentaire (par exemple nom.cfg) avec la commande name “mon nick avec espaces” dedans.
Ensuite, ouvrez le fichier config.cfg et placez a la ligne de la touche voulue, la commande exec nom.cfg (en remplaçant, bien entendu, nom.cfg par le nom du fichier cfg préalablement créé).

2eme méthode :
Il suffit tout betement de remplacer les espaces par des signes de pourcentage (%) :
RagnaRox%Le%SuxOr

————————————————————————–

Tutorial – Création d’un tag
Comment créer un tag ?

Tout d´abord, il faut télécharger Decal Converter. Vous le trouverez sur ce site :
csdownloadz.fr.tc
Ce logiciel a parfois besoin des Runtimes VB6 (ce sont des DLL qui sont utilisées par beaucoup de logiciels). C’est le fameux MSVBVM60.DLL notamment. Télécharger les Runtimes VB6
C’est un exécutable, donc ça s’installe tout seul, suffit de double-cliquer dessus pour le lancer.

C’est bon? tout est installé ?
Ok, alors allons-y pour la création du tag. Vous avez une photo ou une image, bref, un fichier en jpg, gif ou bmp (par expérience, il vaut mieux avoir un jpg, et de préférence grand. Decal converter le mettra de toute façon a la bonne taille, autant que le programme n’ait pas a agrandir des pixels, ça ne serait pas beau du tout !)

Lancez Decal Converter

Menu :Fichier > Ouvrir une Image

Vous allez ensuite la chercher sur votre disque dur.

Clickez sur OK. L’image va alors s´ouvrir dans la Prévisualisation du tag

Clickez sur les boutons Max de Largeur et Hauteur et corrigez manuellement si votre image a subi des disproportions.

Vous pouvez modifier la largeur et la hauteur comme vous voulez, du moment que la taille ne dépasse pas 12288.

Vous pouvez aussi définir une couleur de transparence si vous le souhaitez.

Menu : Tag > Créer le tag

Indiquez ensuite le répertoire du mod dans lequel vous voulez utiliser votre tag (par exemple : %Half-Life%\Cstrike pour Counter-Strike, avec %Half-Life% le dossier d’installation de HL) Lisez ATTENTIVEMENT ce que le programme affiche dans la boîte de dialogue avant de cliquer sur OK (au moins la premiere fois !), c’est plus qu’essentiel !Voila, votre tag est créé, il existe dans votre mod. Si vous voulez voir tout de suite ce que ça donne, créez tout simplement une partie LAN.

———————————————————————————-

Je n’ai pas trouvé la question que je me pose ici?

La plupart des sites concernant les divers réseaux de serveurs IRC ont leur propre FAQ avec leurs propres réponses. Vraisemblablement, si vous avez atterri ici, c’est Quakenet qui devrait vous intéresser en premier lieu. Le site de Quakenet a http://www.quakenet.org possede ses propres FAQs : FAQs de Quakenet.
Merci de vous y référer pour y trouver la réponse a votre interrogation. Veuillez comprendre que compte tenu du nombre de questions/réponses concernant IRC, nous ne pouvons y faire figurer, ici, qu’un nombre limité.

Si vous avez toujours des problemes avec irc, contactez Jet ( pongounet@hotmail.com ) par msn il se fera un plaisir de vous aider pendant son temps libre.

———————————————————————————-

Tutorial Installation et Configuration mIRC + NNscript

Ce tutorial a pour but “d’initier” les personnes qui n’ont pas encore eu l’occasion d’aller sur IRC (Internet Relay Chat). Je ne vous guiderai que pour configurer mIRC et NNscript en vous laissant le soin de découvrir le reste de leurs possibilités seul. Cela constituera peut-etre l’objet d’un prochain dossier.
Pour faire simple, IRC est un protocole de salons de discussion. Tous les chats que vous pouvez connaitre (Caramail, Yahoo, etc.) sont en fait des salons IRC. Grâce a de grosses machines (des serveurs) qui constituent l’architecture du réseau, vous pouvez vous y connecter et converser avec n’importe quelle autre personne connectée au meme réseau que vous.
Il existe un grand nombre de réseaux : EFnet, DALnet, Undernet, Gamesnet et celui auquel nous allons nous intéresser plus particulierement, Quakenet (accessoirement l’un des plus grands de tous si ce n’est le plus grand).

Bien entendu, pour vous connecter sur ce réseau, vous aurez besoin d’un “client” (autrement dit un programme qui s’exécutera sur votre machine pour échanger des données essentielles avec les serveurs). Le plus utilisé de tous est mIRC, cependant il en existe d’autres (notamment BersIRC). Nous ne nous occuperons ici que de mIRC.

1. Installation de mIRC 6.12
Avant de pouvoir l’installer, il vous faut le télécharger ^^ Vous trouverez sur http://www.mirc.co.uk un grand nombre de liens pour mIRC 6.12 (derniere version en date), 1,17 Mo.
Une fois téléchargé, lancez l’exécutable (j’ose expérer que vous savez comment faire).
NB : par la suite, un point = une fenetre.
NB n°2 : mIRC est en anglais ^^ Il existe des traductions plus ou moins réussies mais il s’agit toujours de versions bien plus anciennes… (avec les trous de sécurité qui vont avec)

Cliquez sur Next
Cliquez sur Yes pour accepter les clauses du contrat de licence
Dans le champ Destination Folder, choisissez dans quel dossier vous voulez installer le programme puis cliquez sur Install
Cliquez ensuite sur Finish. Ne lancez pas mIRC pour l’instant !

2. Installation de NNScript 3.8
Vous trouverez l’exécutable qui nous intéresse sur http://www.nnscript.de dans la section Downloads. Récupérez nnscript38.exe (la version “full”) qui pese environ 690 Ko.
Quand le fichier est téléchargé, exécutez le.
NB : encore une fois, un point = une fenetre

Vous devez remplir le champ Destination Folder avec le meme chemin que pour l’installation de mIRC. Cliquez ensuite sur Install. Une fois l’installation terminée, la fenetre se ferme automatiquement.

3. Configuration de mIRC
L’installation de mIRC a du placer un raccourci vers son exécutable sur le bureau, lancez le.

Au démarrage de l’application vous profitez d’une magnifique petite fenetre vous rappelant qui a codé mIRC et qu’il faut etre tres reconnaissant. Vous l’etes. Décochez la petite case en bas de la fenetre pour ne pas avoir a etre “reconnaissant” a chaque lancement du programme.

Juste apres, le script se charge. Il vous explique qu’il s’agit du premier lancement de l’application et vous invite a le configurer. Cliquez sur Ok.

Une nouvelle fenetre apparait, estampillée de “NoName Script 3.8 settings. Il s’agit la de la fenetre de configuration du script. Nous y reviendrons par la suite… Cliquez sur Ok.

En haut de la fenetre, dans la barre d’outils, cliquez sur l’icone figurant un écran plat et un clavier (la deuxieme en partant de la gauche)…

Une nouvelle fenetre s’ouvre, il s’agit la des options de mIRC. Il s’y passe énormément de chose c’est pourquoi nous allons y passer un certain temps.

3.1 Catégorie Connect

Lorsque la fenetre apparait, votre curseur est automatiquement placé dans le champ Full name. Mettez-y ce que vous voulez (je vous déconseille d’y mettre votre vrai nom, il s’agit d’une information qui sera accessible aux autres utilisateurs de IRC)

Email Address : Vous pouvez aussi y mettre ce que vous voulez…
NB: Pour les utilisateurs de bouncers qui scandent Wrong Password alors que celui-ci est bon, mettez-y votre nom d’utilisateur

Nickname : Il s’agit du pseudonyme qui vous sera attribué sur tout le réseau. Un pseudonyme = une personne, d’ou l’utilité de…

Alternative : Mettez-y le pseudonyme qui vous sera attribué si le premier est déja utilisé. En effet, deux personnes ne peuvent porter le meme pseudonyme sur un meme réseau IRC.

Invisible mode : Si cette case est cochée, les personnes qui vous ont ajouté dans leur notify list ne vous verront jamais en ligne. C’est la meme fonction qu’on retrouve sur ICQ ou bien sur MSN (Apparaitre Hors Ligne). La case est cochée par défaut

New server window : Permet de se connecter a plusieurs réseaux IRC en meme temps. Cette fonction était inexistante avant les versions 6.xx de mIRC.

Connect to server : Simple.

3.1.1 Catégorie Servers

IRC Network : Il s’agit d’un filtre vous permettant de trouver plus rapidement le serveur voulu.

IRC Server : Liste des serveurs IRC enregistrés.
NB : cette liste est loin d’etre exhaustive.

3.1.2 Catégorie Options

Assurez vous de bien repérer le bouton Perform. Il s’agit de la liste des commandes effectuées lorsque mIRC s’est connecté avec succes a un serveur.

Connect on startup : Permet de vous connecter automatiquement au serveur sélectionné lorsque mIRC est lancé. Cochez-la.

3.1.4 Catégorie IdentD

Enable Identd Server : Utile notamment lorsqu’on utilise un bouncer. A cocher donc.

User ID : Lorsque vous vous servirez d’un bouncer, il faudra y placer votre nom d’utilisateur.

Use ID from email address : Si j’ai un conseil a vous donner concernant cette case c’est de la décocher.

Evitez de toucher aux champs System et Port.

3.2 Catégorie IRC
A moins d’etre mortellement anglophobe, je crois que la plupart des options sont nettement compréhensibles. Au pire, aidez vous du traducteur fourni de Google.

Whois on query : Cette option permet de demander les informations correspondantes a votre interlocuteur lorsque celui-ci lance une discussion privée avec vous. Ces informations concernent notamment les salons sur lesquels il est, son statut (disponible ou away) et son temps d’inactivité (idle time). Je vous conseille de la cocher.

Rejoin channel when kicked : L’une des caractéristiques de IRC est de donner le pouvoir aux opérateurs d’un salon de discussion (les administrateurs si vous préférez) de kicker et de bannir d’autres personnes. Le kick consiste a faire uniquement sortir la personne du salon, et ce, par la force. Il pourra rejoindre le salon des qu’il en aura envie, ce que le ban interdit. A cocher.

Keep channels open : Permet d’empecher le programme de fermer la fenetre d’un salon lorsqu’on le quitte (par déconnexion ou kick par exemple). A cocher.

Le bouton Events vous permet de définir ou chaque évenement doit etre affiché (ou bien s’il doit etre masqué).

A ce stade, on peut dire que votre mIRC est “grossierement” configuré. Il existe bien d’autres choses qui méritent d’etre vues mais j’élude de façon a ne pas trop allourdir ce guide.

Nous allons revenir dans la section 3.1 soit Servers ou vous allez choisir sur quel serveur vous souhaitez vous connecter. Imaginons que vous voulez aller sur Quakenet… Dans la liste des réseaux IRC (IRC Network), Vous allez choisir Quakenet.
Ensuite, dans IRC Server, vous allez cliquer sur Add (nous allons ajouter les serveurs français et belge).
Dans Description, mettez QuakeNet: FR server. Dans IRC server, mettez euroserv.fr.quakenet.org. Ne touchez pas aux ports et entrez Quakenet dans Group de façon a ce qu’il apparaisse dans les serveurs Quakenet. Cliquez enfin sur Add.
Recommencez pour le serveur belge. Cette fois-ci la description sera QuakeNet: BE server et l’adresse du server irc.be.quakenet.org.

Ceci fait, et une fois retourné a la fenetre de sélection du serveur, choisissez le serveur français. C’est un premier choix mais il fonctionne généralement tout a fait bien. En cas de probleme, passez sur le serveur belge puis, enventuellement, a d’autres.

Validez par Ok pour retournez au programme en soi.

4. Configuration de NNscript
NNscript est ce qu’on appelle un script IRC. Ce “script” permet d’ajouter de nouvelles fonctionnalités a mIRC ou bien de les gérer plus intuitivement (ce qui est généralement plus ou moins bien réussi). NNscript fait partie des meilleurs scripts en la maniere et je serais meme tenté de dire qu’il s’agit du meilleur. La qualité de réalisation est tres au dessus de tout ce qui se fait habituellement dans le domaine… Evidemment ce n’est que mon avis.

Pour accéder au panneau de configuration du script, vous pouvez taper /setup ou bien cliquer sur la troisieme icone en partant de la gauche dans la barre d’outils (l’icone figure une feuille cornée et une roue crenélée).

4.2.1 Catégorie Auth settings
La plupart des réseaux IRC fournissent un systeme d’authentification qui permet d’attribuer des droits aux utilisateurs. Nous allons nous intéresser plus particulierement a celui de Quakenet qui nécessite un nom d’utilisateur et un mot de passe. Si vous ne disposez pas encore d’un compte, vous pouvez suivre la marche a suivre décrite dans cet article. Sachez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un compte pour se connecter au réseau 😉

Cliquez sur The Q Bot (QuakeNet)

Nickname : Entrez-y non pas votre pseudonyme actuel mais bien celui que vous aviez lorsque vous avez créé votre compte utilisateur (il se peut qu’ils soient identiques).

Password : Entrez-y le mot de passe de votre compte utilisateur.

Je vous conseille, par ailleurs, de cochez les trois cases qui se situent juste au dessous. La premiere permet de vous indentifier automatiquement lorsque vous vous connectez au réseau QuakeNet, la seconde permet de retrouver automatiquement votre rang d’opérateur si quelqu’un vous le retire (attention si toutefois il vous retire vos droits, il vous sera alors impossible de retrouver par vous meme votre rang) et la derniere permet de masquer automatiquement votre IP grâce a un systeme mis en place par QuakeNet.
Je vous conseille de décocher cette derniere case si vous utilisez un bouncer, sinon on ne verra pas votre magnifique vhost ^^ (et de toute façon l’ip ne sera pas la votre mais celle du bouncer).

Encore une fois, sachez que NNscript est alors tres grossierement configuré. Ce script possede énormément de fonctionnalités que je vous laisse le soin de découvrir par la suite (peut-etre un dossier futur la dessus si aucune traduction n’est faite).

Fermez mIRC et relancez-le. Si vous avez tout fait correctement, vous devriez etre pret a discuter au bout de 3 minutes (c’est un maximum) sachant qu’une importante période de lag suit votre connexion.

Voila deux ou trois petites commandes utiles :
/join #chan key – Permet de rejoindre un salon de discussion. chan désigne le nom du salon et key l’éventuelle clé nécessaire pour y rentrer (par défaut, ne mettez rien). Vous pouvez omettre le # et meme utiliser la commande /j comme /join
/nick nickname – Permet de changer de pseudonyme. Remplacez nickname par le pseudonyme souhaité.
/hop – Permet de quitter et de rejoindre aussitôt le salon